The Irish Theatre: At the Crossroads of Traditions

Le Théâtre irlandais: au carrefour des traditions

(Voir aussi le texte français ci-après.)

L’Annuaire théâtral is a peer-reviewed journal founded in 1985, and published twice a year by the Centre de recherches en civilisation canadienne-française at the University of Ottawa, and La Société québécoise des études théâtrales. It was dedicated from its founding to the theatrical arts, broadly defined: that is, theatre, dance, circus, pageant, radio drama, etc. In 2001, the journal began its collaboration with the CRCCF and SQET, introducing a focus on French-Canadian culture and its interactions with other world cultures. Now, in response to high-visibility productions of Irish plays in translation in Paris and Montréal, as well as the emergence of a new generation of playwrights whose work tours internationally, L’Annuaire Théâtral is devoting its Spring 2005 issue to the contemporary Irish theatre.

Ireland is a meeting place between North American, Anglophone, and continental European cultures. The Abbey Theatre, celebrating its centenary this year, deliberately engaged with continental European models from its inception, as its centenary programming of work from the New Europe recalls. Synge’s debt to Ibsen and Yeats’s relationship with French symbolism are well known, as is the influential presence of Irish playwrights such as Sheridan, Farquhar, Goldsmith, Wilde and Shaw in the British canon. The Irish theatre was born from a multiplicity of influences and aesthetics. Now the flow of cultural and aesthetic influences seems to be reversed, with Irish artists exploring the obsolescence of the nation-state and nationalism, as well as the cultural and social implications of European federalization and integration, replacing introspection with aesthetic experimentation.

This issue focuses on the Irish theatre since 1973, the year Ireland joined the European Economic Community (EEC). Now ranked the most “globalized” economy in the world, and enjoying the second highest income per capita in the European Union, it can hardly be coincidence that a new generation of playwrights emerged in a post-1973 context. The editors are particularly – though not exclusively – interested in papers that think outside axioms of nationalist discourse or identity politics. Explorations of the connections this new generation of playwrights is forging internationally with audiences and practitioners, or articles that will help present a practice and a theatrical  institution for the first time to a French Canadian readership with few reference points, are particularly welcome.

Possible topics include

Articles will be accepted in both French and English. Closing date for submissions is Friday, January 14th 2005. Articles may be submitted by email or hard copies may be mailed the editors.  Style sheets are available by email from either of the editors.

Questions may be addressed and articles mailed to:

Dr. Joël Beddows
Professeur adjoint
Departement de théâtre
Universite d’Ottawa

135, rue Séraphin-Marion
Ottawa, Ontario K1N 7N5
Canada

beddows@catapulte.ca                                    

Dr. Lisa Fitzpatrick
Lecturer
Dept. of Applied Arts
Waterford Institute of Technology
Waterford,  Ireland

lfitzpatrick@wit.ie

____________________________________________

Le Théâtre irlandais : au carrefour des traditions

En réponse à l’intérêt porté au corpus irlandais par les milieux théâtraux parisien et montréalais de même qu’à l’importance croissante d’une nouvelle génération de dramaturges irlandais dans l’échiquier théâtral occidental, l’Annuaire théâtral désire rendre compte des nouvelles pratiques qui marquent ce théâtre et contribuent à son rayonnement actuel. Ces démarches sont entreprises dans le but de combler, ne serait-ce que partiellement, l’absence marquée d’analyse et de recherche de langue française portant sur ledit corpus. 

L’Irlande est un lieu de rencontre des traditions anglophones et nord-américaines avec celles de l’Europe. L’Abbey Theatre, qui célèbre son centenaire cette année, s’est ouvert aux modèles de l’Europe occidentale et ce, dès sa construction, résistant ainsi aux modèles britanniques, davantage connus. Les rapports entre les œuvres de Synge et d’Ibsen ainsi que ceux qui lient l’œuvre de Yeats avec les pièces des symbolistes français et belges ne sont que deux exemples de ce phénomène. Cependant, compte tenu de la proximité géographique de la Grande-Bretagne et des liens unissant ces deux cultures, sans oublier la présence d’un grand nombre de dramaturges irlandais au sein même du canon britannique (Sheridan, Farquhar, Goldsmith, Wilde, Shaw), il est possible d’affirmer que le théâtre irlandais est issu de nombreuses influences esthétiques. Aujourd’hui, la portée hégémonique des modèles exogènes semble toutefois se renverser.

Le fait que cette nouvelle génération de dramaturges ait émergé dans un contexte post 1973, année de l’adhésion de l’Irlande à la Communauté économique européenne (CEE), n’est en rien le fruit du hasard. Moins de cent ans après que le pays se soit battu pour son indépendance, les artistes irlandais semblent aujourd’hui, de par leurs œuvres, remettre en question l’obsolescence de l’État-nation et du nationalisme. Par le fait même, ils cèdent, ne serait-ce que symboliquement, la souveraineté culturelle au nom de la fédéralisation et de l’intégration européenne. L’introspection fait ainsi place à la recherche esthétique et à l’expérimentation.

Les directeurs du dossier sont particulièrement intéressés à recevoir des articles qui puisent leurs sujets hors de l’axiome du discours nationaliste et qui font fi de la problématique identitaire tout en explorant les liens que cette nouvelle génération de dramaturges crée actuellement avec les publics et praticiens d’ailleurs dans le monde. Ils sont également intéressés à recevoir des articles qui présenteront des pratiques et une institution théâtrale à un lectorat francophone nord-américain et ce, en incluant des points d’ancrage et de comparaison tirés des pratiques francophones du Canada.    

Les sujets peuvent comprendre, sans toutefois y être limités, les éléments suivants :

Les articles peuvent être rédigés en anglais ou en français.  L’Annuaire théâtral est une revue savante bi-annuelle publiée par le Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF) de l’Université d’Ottawa et La Société québécoise des études théâtrales (SQET).

Date de tombée : le vendredi 14 janvier 2005. 

Les articles peuvent être soumis par courriel ou en copie imprimée.